le Zappet Show - 974
L'addiction sans retenue!

Thierry Bertil

S'il est des politiques dont les joutes verbales font le délice des analystes de toutes sortes, il ne faut pas oublier certains "cultureux", dont les théâtreux.
Visitant un jour une salle de répétition, ma compagne, ma petite Lyse Damour, toujours compatissante, s'approcha d'un comédien qui pleurait.
Il avait la tonsure des carmélites prématurés et une barbichette tournesolienne sur laquelle on avait envie de tirer..
"-je ne comprends pas, pourquoi ce gâchis ?
-Mais ce n'est pas grave , murmura ma protégée!
-Mais, si! Car moi, je suis accro? Et oui, on m'a même appelé" accro paul à athènes, et accro stiche dans certains milieux littéraires...J'adore la scène.C'est une atmosphère, comment dirais-je...saine? j'essayais obscène, de l'oublier, mais comme un poisson pris à la senne, je me faisais une de ces scènes, et accro au tranxène, je revenais..
J'avais quitté Paris et La Seine, me contentant d'être un épicène, comédien sans mécène. Mais j'en ai assez , je ne joue que "Polyxène"!
Mais autrefois c'était pire, j'étais accro aux oeufs.Oui, je ne pouvais pas vivre sans oeufs.Je sentais bien que je couvais quelque chose, mais eux, eux ne le sentaient pas, jusqu'au jour où je me suis brouillé avec eux!
-Changez, suggéra ma petite Lyse, soyez dépendant de moins nocif et de moins nuisible; par exemple les jeux de société ?
-Pour que je joue aux dames; que je ne sois qu'unpion et que ma vie soit un échec ?
-Oui, ce serait un accroc! répliqua ma lyse.
J'aime pas les addictions sans retenue!!!